Le transfert et contre-transfert en institution

Les services et établissements spécialisés qui accueillent des personnes en situation de handicap ou des personnes âgées, sont traversés par un imaginaire social fait de projections, de craintes, d’affects, d’investissements et de contre-investissements. On appréhendera ici ce qui fait transfert (trans-faire) en institution, comment il s’alimente de l’histoire institutionnelle mais aussi de ce que nous sommes et de ce que les acteurs déposent dans la relation. Cette formation insistera de manière particulière sur l’hypothèse que le transfert n’est pas séparé du symptôme qui ancre l’institution dans le rapport singulier avec le public qu’elle accueille.

PUBLIC ET PRÉREQUIS : Tout professionnel du champ éducatif ou des soins, intéressé par la question du transfert en institution et qui souhaite approfondir ses connaissances et interroger son rapport à la praxis transférentielle.


Contenu

Repérage avec les stagiaires de leur représentation du transfert et des besoins institutionnels concernant la problématique transférentielle. LES BASES THÉORIQUES DU TRANSFERT ■ Qu’est-ce que le désir de soigner ? ■ La théorisation freudienne du transfert et le lien avec l’accueil, l’accompagnement et le soin ■ Le phénomène de l’identification chez Melanie Klein ■ L’analyse anglo-saxonne du contre-transfert et l’impact a la position du soignant dans la résistance au soin. LA SPÉCIFICITÉ DU TRANSFERT EN INSTITUTION ■ Peut-on vraiment vivre ensemble et à quelles conditions ? ■ L’usager, sa famille, l’institution et le moi ■ Comment le projet institutionnel tente de maîtriser le transfert ? ■ Les théories du care et du cure ■ La théorie inconsciente des soins ■ La pluridisciplinarité et le moi collectif. LES DYSFONCTIONNEMENTS CLASSIQUES ET RÉCURRENTS EN INSTITUTION ■ Comment l’institution s’organise à partir du symptôme ? ■ Le refus de soin et la rupture d’accompagnement ■ Le transfert négatif ■ L’isolement et la socialisation autoritaire ■ Le discours institutionnel ■ Le phénomène d’appropriation : l’institution-mère ■ Les phénomènes de rejet institutionnel ■ L'acting out. L’ANALYSE DU LIEN THÉRAPEUTIQUE ET LA PROMOTION DE LA BIEN-TRAITANCE ■ Comment concevoir une pratique institutionnelle mobile ? ■ La relation thérapeutique et la thérapeutique de la relation ■ L’importance du tiers : qui fait tiers dans la relation ■ La supervision, l’analyse des pratiques ■ Le recours à l’Autre.

Objectifs

■ Permettre à chaque stagiaire d’envisager la relation thérapeutique à partir de lui-même et de la place imaginaire qu’il entend occuper dans le collectif ■ Identifier les tensions transférentielles qui transparaissent dans l’acte éducatif ou soignant ■ Analyser ce qui se joue (l’en-je) entre professionnels dans la relation thérapeutique ■ Comprendre les situations de blocage avec l’usager ou sa famille à partir du décryptage de la théorie inconsciente des soins.

Méthodes

■ Apports théoriques ■ Etude de cas cliniques ■ Echanges avec les stagiaires ■ Repères bibliographiques (Freud, Lacan, Devereux, Tosquelles) ■ Evaluation.

INTERVENANT : Sociologue, psychanalyste OU psychologue clinicien.

Durée et Prix : Formation collective de 3 jours dans votre établissement en groupe de 8 à 11 personnes.
3 600 €, frais de déplacement en sus.

Inscrivez-vous à notre newsletter :