Burn out et prévention de l’usure professionnelle

PUBLIC ET PRÉREQUIS : Toute personne accompagnant des personnes en situation de handicap et travaillant en équipe
■ Pas de prérequis nécessaire.

 


Objectifs

■ A l’issue de la formation le stagiaire pourra comprendre les situations personnelles afin de trouver une distance nécessaire, repérer les phénomènes à l’oeuvre dans la relation et le fonctionnement institutionnel, se ressourcer.

Contenu

Le syndrome d’épuisement professionnel ne relève pas d’une pathologie mais d’un contexte professionnel, trois axes le constituent : ■ L’épuisement émotionnel ■ La déshumanisation de la relation d’aide ■ La diminution de l’épanouissement personnel.
Il s’agit de construire des outils qui, en faisant tiers, permettent de prendre de la distance dans le rapport à l’usager et à l’institution.
Les représentations ■ Affects, émotions, ressentis mobilisés chez le professionnel ■ Les processus de projection mis en jeu ■ Les différents niveaux de vécu ■ Implication et distanciation ■ L’impact des pathologies accueillies.
La fonction , la place du professionnel : ■ Distinguer rôle, fonction, statut ■ Le rapport à la tâche à effectuer Définition de la fonction ■ L’institution ■ Les différents espaces de paroles ■ Articulation et séparation ■ clivage et fusion ■ « L’institution mentale » selon Hochmann ■ Maternage et dispositif institutionnel.
La parole. ■ Parler vraiment : parole pleine, parole vide ■ Sa place, son élaboration ■ Le travail d’équipe.

Méthodes

■ Apports théoriques ■ Élaboration groupale

INTERVENANT : psychologue clinicien, praticien dans le champ du handicap et de la pathologie mentale, travail théorique et pratique sur l’institutionnel et le fonctionnement des groupes OU sociologue et psychanalyste.

Durée et Prix : Formation collective de 3 jours (2 jours + 1 jour) dans votre établissement ou service.
3 600 €, frais de déplacement en sus.

Inscrivez-vous à notre newsletter :